vendredi 19 octobre 2007

Voyage gourmand à Turin (Italie - Piémont) - Ou le jour où je suis tombée amoureuse des glaces italiennes


Ce n'est un secret pour personne, le Piémont en Italie, berceau du mouvement Slow Food, est une région pleine de richesses culinaires.

Dans le cadre de recherche pour mon mémoire j'ai été amenée à rencontrer un expert à Turin qui était professeur à l'Université de la ville.

Ca tombe bien, j'en profiterai pour découvrir cette ville que je ne connaissais que par son lien avec l'industrie automobile.

Tout le monde me disait alors, "tu sais à Turin y a rien à voir, c'est une ville industrielle...". Alors, très vite (surfeuse Internet inconditionnelle que je suis...) j'ai fait quelques recherches pour organiser mon voyage (même si je ne partais que 3 jours) en espérant trouver quelques atouts à cette ville industrielle.

Je suis alors tombée sur le site touristique de la ville (très bien fait d'ailleurs) où j'ai pu me faire un vague, mais néanmoins convainquant, aperçu de Turin. http://www.turismotorino.org/ En quelques secondes j'étais sous le charme: "Turin Capitale du Goût"... Mmmmh. J'approfondis les sections : "Turin c'est l'apéritif" (ça tombe bien, c'est le moment que je préfère) - "Turin c'est le chocolat" ( ha bon, en tant que bonne belge je croyais que c'était la Belgique la reine du chocolat, mais c'est tant mieux j'adore le chocolat (qui n'aime pas d'ailleurs...?)) - "La culture du goût" et enfin "Les Grands Chefs". Titres évocateurs du site touristique qui donnent l'eau à la bouche.

C'est sûr, je ne vais pas que réfléchir à mon mémoire à Turin...

Arrivée le premier jour, je l'ai consacré entièrement, enfin presque, à mon mémoire (quand même, c'est pour ça que je suis partie au départ). Enfin presque parce que le soir après avoir soupé avec mon contact turinois dans une pizzéria (dont je ne renseignerai pas le nom car c'était vraiment pas top...) j'ai découvert un petit paradis gourmand. En effet, en rentrant à mon hôtel, vu qu'il faisait bon, (et oui, en Italie au mois d'avril ce n'est pas la Belgique...) je me suis un peu promenée dans les alentours quand à un moment, j'ai vu une foule de gens qui faisaient la file devant un magasin ( à 22h30...bizarre!). Un brin curieuse, je me suis approchée et j'ai vu que derrière cette foule, sur cette place plutôt vide (hormis là où était la foule), se trouvait rien de plus qu'un... glacier! Un panneau à l'entrée indiquait les différentes saveurs de glace :

Mmmmh!!!!!
Ok! Je fais la file! Mais que prendre...

Le petit escargot m'incitant à prendre les spécialités Slowfood.


Heureusement que la file est longue... J'ai mis 2h à choisir!


Finalement j'ai opté pour Nocciola et Fiordilatte.


Nocciola Tonda Gentile delle Langhe IGP pour être précise. J'ai découvert que les noisettes étaient une spécialité dans le Piémont et que notre tendre ami Nutella était tout naturellement originaire de Turin...

"La Varietà di nocciolo coltivata in Piemonte è la Tonda Gentile delle Langhe. La cui produzione è concentrata nelle province di Cuneo, Asti e Alessandria, in un areale compreso tra le colline delle Langhe, del Roero e del Monferrato. La denominazione I.G.P. garantisce agli utilizzatori ed ai consumatori la qualità e l'autenticità del prodotto". http://www.nocciolapiemonte.it/

"Tonda gentile delle Langhe Plus couramment appelée la ronde du Piémont. "La meilleure noisette du monde" . De très bonne qualité gustative, son amandon est très apprécié par la chocolaterie du fait, entre autres, de son calibrage (0,9 à 1,3 g), et de sa facilité d'émondage". http://www.color-fruitsec.com/fr/nos_produits/noisette.html

Ce n'était donc pas n'importe quelle gelato alla nocciola...

(source photo : http://www.grom.it/pages/nocciola.htm)

Résultat.... Explosion gustative! Je venais de tomber amoureuse des glaces italiennes... Servie le plus souvent dans une coupette en carton à l'aide d'une spatule (et non pas une bouleuse), sa texture n'a RIEN à voir avec les glaces que l'on trouve chez nous! C'était Byzance...

C'était décidé, je ne mangerais plus jamais de glaces servies à la bouleuse et qui sont pleines de cristaux!

La Fiordilatte était splendide aussi.... Une sorte de vanille moins vanille. J'ai été inspirée par le nom "Fleur de lait". Et bien j'ai été bien inspirée...!

J'ai alors vite compris pourquoi il y avait une file à 22h30 sur cette place à priori vide!

Pour info, voici les coordonnées du glacier qui possède plusieurs magasins dans le nord de l'Italie et un à New-York (sans blague...)


GROM Torino
Piazza Paleocapa, 1
D10121 Torino
Tel. 011.5119067
http://www.grom.it/

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...