mercredi 11 septembre 2013

Génération W(allonie), soyons chauvin et communiquons...

"Journée historique" selon les mots de Sang Hoon Degeimbre, hier lors du lancement de Genération W à la Citadelle de Namur.

Un projet ambitieux, fruit de trois acteurs issus du monde merveilleux de la gastronomie: le chef Sang Hoon Degeimbre (L'Air du Temps**, Liernu), le chef-propriétaire Jean-Luc Pigneur (Atelier Vieusart, Wavre) et le libraire "toqué" Benoît Cloës (Le Libraire Toqué, Namur).

Trois passionnés convaincus, trois "graines" qui se sont unies pour donner naissance aujourd'hui à un "noyau culinaire wallon" composé de 10 chefs emblématiques de la Wallonie. 10 représentants prêts à porter les valeurs gastronomiques de notre région à travers toute la Belgique mais aussi bien au-delà de nos frontières.

Choisis pour leur qualité et leur implication, ces 10 chefs sont donc le "noyau" fondateur qui espère d'ailleurs bien rapidement faire des petits, "il n'y pas que les cuisiniers, il y a aussi nos jeunes pousses, les talents qui constituent la prochaine génération" explique Sang Degeimbre. 



Parmi les 10 chefs initiateurs de ce projet, on retrouve les luxembourgeois Clément Petitjean (“La grappe d’or”*), Maxime Collard (“La table de Maxime”*) et Mario Elias (“Le corps de chasse”*), les namurois Pierre Résimont (“L’eau vive”**), Sang Hoon Degeimbre ("L'Air du Temps"**) et Eric Martin (“Lemonnier”*), les liégeois Arabelle Meirlaen (“Arabelle Meirlaen”*) et  Christophe Pauly (“Le coq aux champs”*), et les carolos Laury Zioui (“L’éveil des sens”*) et Jean-Baptiste Thomaes (“Château du Mylord”**). Pas de brabançons ?


Tous sont unis dans ce projet par une charte basée sur 4 piliers: promouvoir, être, communiquer, adhérer. Et les portes sont ouvertes à tout autre chef de la région qui souhaiterait adhérer à ces valeurs.

Dégustations à 20 mains servies sur les supports comestibles DOEAT
"Soyons chauvin et communiquons"
Voilà les mots clés lancés par San pour mettre en avant notre patrimoine culinaire wallon. Avec ces 10 chefs, oui, mais aussi des artisans et des producteurs qui participent au rayonnement de la gastronomie de notre région à travers tout le pays et au-delà. Du local et encore du local. Des circuits courts et des acteurs du terroir. Outre les producteurs, les photographes attitrés de Génération W sont eux aussi...wallons, les graphistes également, tout comme les jeunes créateurs de contenants mangeable DOEAT, sans oublier Benoit Blairvacq des Jardins de l'Air du Temps, ou encore Christine Laverdure du comité amical de la Citadelle, Citadelle qui sera semble-t-il le QG du mouvement dans la capitale wallonne.
L'un des supports mangeables à base de pomme de terre imaginé
par le duo créatif wallon DOEAT
La communication se veut quant à elle moderne (voire décalée ? à l'image d'un des photographes officiels, Anthony Florio) et visuelle. Une page Facebook est déjà un ligne et un site internet devrait suivre. L'idée est de voir large, au delà de nos frontières, "Il faut briller à l'international pour briller à l'intérieur du pays" explique Sang Degeimbre qui a déjà eu l'occasion de beaucoup voyager dans le cadre de son métier de chef. Des manifestations à l'étranger sont d'ailleurs prévues, mais également en Belgique où des festivals seront organisés pour accueillir des chefs internationaux afin de transmettre le savoir belge au delà de notre petit pays!
Clément Petijean (La Grappe d'Or* à Torgny) photographié
par Anthony Florio
Et chez nous...?
Déjà quelques projets sont en place, entre autre l'édition d'un livre "Une terre, des hommes et des recettes" à paraître en novembre, rédigé par René Sépul. Mais également la création d'un passeport pour inviter à la dégustation chez chacun des chefs. La mise en oeuvre de productions télévisions est également au programme ainsi qu'une participation importante au prochain salon Horeca wallon, Horecatel, qui aura lieu lui, comme l'édition précédente, au Wex de Marche en Famenne, du 9 au 12 mars 2014.
backstage photo à l'Air du Temps avec Sang Hoon Degeimbre
par Anthony Florio (photo de Geoffroy Kaisin, assistant)
Bref, moi je dis "cocorico" pour cette belle initiative soutenue notamment par le ministre de l'Economie et de l'enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt. Un projet qui rentre en effet parfaitement dans le programme qu'il développe: Creative Wallonia ! Voilà qui devrait nous rapprocher un peu plus de la Flandre déjà bien en avance dans sa communication gastronomique nationale et internationale !

1 commentaires:

Olivier Rensonnet a dit…

Je me fédère à l'envie de dire "chapeau".

C'est l'esprit que nous devons pousser au sein de notre magnifique région ... Cette génération "W" est à l'image de nos envies, enthousiasmes, savoirs-faire, innovations, visions et énergies ...

Ce collectif est un joyaux !!!

O(r)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...