lundi 7 mai 2012

KABU, un japonais sur l'herbe?


Á défaut de pouvoir déjeuner sur l'herbe en ces premiers jours de printemps (vive le Belgian weather), voici un endroit où en profiter sans risque de devoir sortir les parapluies.

C'est en effet dans un cadre verdoyant, au sol entièrement recouvert d'un tapis d'herbe synthétique, que le Kabu nous invite au voyage en terre nippone.

L'atmosphère est intimiste avec son éclairage sombre ponctué de lumières verticales venant du plafond, un peu dans l'esprit du Kokuban (ce délicieux noodle bar japonais proche du croisement Vleurgaet/Louise).

Marché sur le "green" est agréable (même si je ne peux m'empêcher de penser à l'entretien si un serveur casse un verre ou renverse du vin!). Par contre, le spot halogène dirigé en ligne droite vers mon faciès (même s'il crée une ambiance tamisée à l'ensemble) me semble nettement moins plaisant.

Le dressage des tables est un brin chargé et les baguettes en bois (dont la peinture verte qui les recouvre s'éffrite à la longue) ne sont pas des plus hygiéniques, mais les matériaux naturels de l'ensemble (bois, bambou,...) sont en parfaite harmonie avec le lieu.

Petit frère du "resto.(point)bar", le resto verrine/finger food situé juste en face, le Kabu propose une cuisine aux saveurs japonaises sous forme de bento à choisir parmis 3 catégories: "salad/small dish" (8€), "sushi/sashimi/carpaccio"(9€) et "fireplace"(13€).

La formule TRIO à 26 € propose de choisir 1 bento dans chacune des 3 catégories.

Le choix est difficile entre, pour les salades, les tempura de légumes ou de poisson, les gyozas, les aubergines ponzu; pour le cru: les sashimi, les maki saumon/st-jacques pesto cresson, carpaccio de thon et miel à la truffe, ou encore, pour les "fireplace": les "tataki", le "thon ginger" ou encore le fameux "black cod exclusif"(supp. 3€), ce poisson d'Alaska presque introuvable en Belgique (quoique?), avec sa chaire ferme et fondante, très utilisé dans la cuisine japonaise. Il est d'ailleurs un des plats phares du restaurant NOBU à NY où le chef Nobu le fait mariner plusieurs jours dans une préparation à base de miso avant de le faire griller jusqu'à légère caramélisation...
soupe miso
La carte des boissons est variée entre bières japonaises, saké, thé vert et vin de France et d'ailleurs.

Le service est souriant et le conseil en vin efficace mais les serveurs semblent un peu dépassé malgré la salle à moitié remplie.

La soupe miso avec lamelles de chou chinois qui nous est offerte en mise en bouche est agréable même si apportée un peu en coup de vent.

On nous apporte ensuite les plats un peu négligemment, sans vraiment d'ordre, avec dans un premier temps les maki Saumon et Saint-Jacques, pesto de cresson et Ikura. Ces maki sont sans riz. C'est le saumon qui est directement enroulé dans le nori et renferme la St-Jacques. C'est frais mais pourrait être plus relevé.

Suivront dans un second temps tout le reste de la commande.

Les aubergines Ponzu et flocons de bonite sont copieuses et fondantes, les yakitori d'octopus et le thon ginger sont très bons, tandis que les Saint-Jacques grillées au jambon Ibérique, parmesan et dressing mandarine/saké donne la petite note fusion.

Reste par contre la grosse déception avec le "Black-Cod" tant attendu.
Servi recouvert de miso cru (!), noyant complètement le goût du précieux poisson d'Alaska, le rendant presque immangeable...Aurait-il oublié de le griller? Il semblerait! Dommage, pour 3€ de plus, on s'attendrait quand même à ce que ce détail plus qu'important ne soit omis! Heureusement, les petits quartiers de mandarine adoucissent un peu la puissance salée du miso et le riz qui accompagne les "fireplace" est très bien cuit.
Black Cod
Dans l'ensemble, l'adresse reste agréable même si la déception du Black Cod reste bien présente.
Il s'agit ici d'un japonais fusion qui surfe sur les spécialités nippones avec ici et là quelques touches occidentales.
La présentation dans les bento en plastique est originale et permet de goûter à plusieurs plats mais on ressent néanmoins une rapidité dans la réalisation qui contraste avec les présentations méticuleuses et précises si caractéristiques de la cuisine japonaise.

KABU
Rue du Pépin; 48
1000 Bruxelles
T. +32 2 514 28 00
www.kabu.be

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...