jeudi 3 décembre 2015

Et rond, et rond, petit potiron ! Mezze paccheri di Gragnano con zucca e salsiccia al finocchietto


Si la saison d'automne est si belle et que je l'aime tant, c'est aussi parce qu'elle voit arriver avec elle, sur le marché, toutes les palpitantes et fascinantes collections de courges: potirons, buttercup, butternut, potimarron, spaghetti, kabocha, turban, hokkori, hubbard, musquée, patidou, ...

Mes préférées sont de loin les japonaises Kabocha et Hokkaido, fermes, denses et douces, mais je craque aussi volontiers pour la "nutty" Patidou (Sweet Dumpling).

Et quand il s'agit de faire des pasta, il n'y a rien de plus compulsif chez moi que de suivre les saisons. 

Les mezze paccheri sont aussi une des formes de pâte que je préfère. Découvertes à Roma, au Palatium Enoteca Régionale où ils les servaient à l'Amatriciana, il s'agit de demi paccheri, comme des mini cannelloni un chouia plus long que les calamarata. Et je les adore avec de la chaire à saucisse italienne qui va aller se perdre dans leur grosse excavation au moment du mélange avec la sauce!

Bref, tout ça dans ma tête en un même instant et ça donne mon plat du jour: mezze paccheri di Gragnano con zucca e salsiccia al finocchietto.

En végé, ça marche très bien aussi: "out" la saucisse, et à la place, j'ajoute au moment de servir des noisettes toastées concassées... Automne on a dit! :)

NB: je ne peux que trop vous recommander d'utiliser des pasta di Gragnano IGP, le top de la pâte sèche. Extraites lentement à travers des formes en bronze pour donner le degré de porosité parfait, ces pasta ont un goût et une tenue à la cuisson incomparable ! 

Mezze paccheri di Gragnano IGP con zucca e salsiccia al finocchietto

Pour 2 personnes:


  • 200g de mezze paccheri (ou rigatoni)
  • 1/4 de courge japonaise ou de potiron
  • 200g de saucisse italienne au fenouil (si vous n'avez pas de saucisse italienne sous la main, utilisez des saucisses de porc natures et ajouter quelques graines de fenouil au moment de les faire rissoler)
  • 1 oignon 
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 verre de vin blanc
  • du fond de veau
  • 2-3 champignons shiitaké (pour le parfum - facultatif)
  • pecorino romano
1° Faire rissoler l'oignon émincé et la chaire à saucisse jusqu'à ce qu'elle soit bien grillée. 
2° Ajouter l'ail, les shiitaké tranchés en lamelles et le potiron coupé en cubes d'environ 1cm. Faire revenir un instant puis déglacer avec le vin blanc. Gratter les sucs de cuisson puis ajouter le fond de veau pour presque recouvrir les potirons. Couvrir et laisser mijoter une dizaine de minute.
3° Pendant ce temps-là, cuire les pâtes al dente dans une grande casserole d'eau salée comme indiqué sur l'emballage.
4° Lorsque les pâtes sont cuites al dente, les faire revenir quelques instant dans la sauce avec une louche d'eau de cuisson, une petite poignée de pecorino romano fraichement râpé et poivre du moulin. Le potiron aura comme confit et formera une sorte de crème. Ne pas hésiter à rajouter un peu d'eau de cuisson si la sauce est trop sèche.
5° Servir avec un filet d'huile d'olive et quelques feuilles de basilic frais.


Et ça, c'est si t'as pas de mezze paccheri, ni de saucisse. Alors, tu rissoles l'oignon avec du guanciale et tu rajoutes en finition (ou pas) des tranches de charcuteries italiennes et les noisettes toastées et concassées... miam!:-P

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...