jeudi 3 mars 2016

Veranda (new), l'efficacité confirmée du jeune chef Davy Schellemans à Anvers

Décider d'aller manger à Anvers, en soi, c'est pas le plus compliquer. Non, le plus dur, c'est de choisir où..

Au poétique Dôme de Julien Burlat?
Au chaleureux Bart-a-vin de Bart Adriaenssens ?
A l'exubérant The Jane de Sergio Herman?
Au nouveau Gist de Gigi Pizzette ?
Aux étoilés Het Gebaar, ’t Fornuis, L’épicerie du cirque ou encore de The Glorious ?
ou encore au resto-boutik Graanmaark 13 ? ....


 Et puis parfois, les circonstances du calendrier font que le choix s'impose tout seul !(ouf!)
Comme lorsque le chef Davy Schellemans annonce enfin la réouverture de son nouveau Veranda !
Let's go !

Après avoir travaillé quelques années du côté de Berchem, le jeune chef Davy Schellemans a déplacé ses fourneaux de Veranda du côté des anciennes abattoirs d'Anvers, un quartier proche du canal, au charme industriel caractéristique.

D'un style très New Yorkais, la décoration du nouveau Veranda en jette ! Matières bruts ( bois, béton, métal,...), briques apparentes, éclairage sobre, cuisine ouverte, cave à vin vitrée,... C'est très réussi! Côté table, c'est le cuir qui donne le ton avec une original pochette à outils couverts à déballer.

La carte simple ne propose qu'un seul menu 5 services à 55 eur , avec possibilité d'ajouter un fromage (+10 eur).

Très typé néo brasserie-gastro, l'accueil est spontané et chaleureux. On sent une équipe déjà bien rodée qui n'en n'est pas à ses premiers services.

C'est la simplicité qui jouera tout au long de la soirée avec des plats sobres, sans chis-chis mais d'une redoutable efficacité.

Du tendre céleri surmonté d'un carpaccio de St-Jacques et d'une généreuse crème fouettée avec quelques perles de caviar, à la déclinaison de carottes, crues, cuites, en mousse, en jus...

Le plat quant à lui fait place à un excellent spiringue dont la cuisson remarquable sublime ce morceaux moins noble. 

Le chef va à l'essentiel, sans sophistication inutile. Les saveurs sont généreuses sous une présentation d'une intelligente sobriété.

Les desserts clotûrent sur la traditionnelle note fruitée avec une excellente poire pochée servie avec une onctueuse crème de fromage de chèvre, suivi d'une note sucrée à base de cacahuète, glace au caramel et d'une meringue comme une mousse.

Presque scolaire, chaque plat développe quasi le même équilibre, entre crémeux, croustillant, dense. Un trio effectivement gagnant mais qui aurait peut-être gagné à être un peu bousculé.

La carte des vins , gérée par la jeune et excellente sommelière Vanessa Massé (ex In de Wulf), est très intelligente et de toute évidence très nature, avec de très belles quilles à découvrir.



Et le houblon n'est pas en reste. La tendance (craft)beer pairing est bien représentée chez Véranda avec notamment la brasserie Cantillon, Fantôme, De Plukker, De Dochter van de Korenaar, Brussels Beer Project mais aussi des anglaises ou  les américaines de Flying Dog. Et même les sakés ont une place chez Véranda !


Bref, voilà une ouverture qui devrait faire parler du discret chef Davy Schellemans qui réussi ici avec son nouveau Veranda une excellente table au rapport qualité/prix imbattable. Déjà un must-go foodie à Anvers!

Veranda
by chef Davy Schellemans
Lange Lobroekstraat 34
2060 Antwerpen
T. 03 / 218 5595
www.restaurantveranda.be

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...