samedi 5 janvier 2008

Les pommes des Hautes Alpes et l'Auberge du Colombier à Roquefort les Pins #1

Septembre 2007, ça y est, je suis diplômée. Après avoir passée l'été à bosser sur mon mémoire, j'allais enfin pouvoir prendre de vraies vacances... Je m'étais dit, quand je suis diplômée, je fais le tour de France des vignobles. Pour divers raisons, ce Tour des vins s'est transformé en Giro di Toscana.

Voici donc le premier jour de ce voyage sous son angle gourmand...



Histoire de profiter un peu du merveilleux paysage français, nous avons quitté l'autoroute à hauteur de Dijon et avons fais le trajet en deux temps: 1er arrêt, Roquefort les Pins dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.


Sur le trajet à hauteur des Hautes Alpes, nous avons traversé des kilomètres de verger. Cela ressemblait un peu à d'énormes toiles d'araignées étendues sur le paysage. Le long de la route, on pouvait voir des panneaux indiquant la vente de pommes. Arrêt obligé donc.

Nous nous sommes arrêtés à Larange chez Laurence Long.
Devant ce très large choix de pommes, nous avons pris 4 sortes différentes: cox, reinette grise, gala et golden histoire de se faire une petite dégustation dans la voiture. La reinette était très surprenante, un peu sûrette et la golden bien juteuse.

Après avoir traversé la France, nous sommes arrivés à Roquefort les Pins à l'Hôtel Auberge du Colombier. Peu attirée au départ par cet hôtel, j'ai rapidement été séduite par son charme et sa cuisine gastronomique provençale (évidemment...;-))
Très fatiguée par le trajet, nous avons donc mangé au restaurant de l'hôtel qui nous avait été recommandé. Voici le menu du jour que nous avons pris.

Le méli-melo d'asperge en ravioles, jus de Barigoule à la cardamone

C'était délicieux, très fins et plein de saveurs

Le Filet de Perche sur sa Ratatouille, emulsion au Caviard d'Aubergine

Et enfin, le gratin de fruit frais et son Sabayon au Miel

Le tout accompagné d'un excellent Côte de Provence.

Je dois dire que tout était très bons. Les différentes saveurs bien présentes et une belle subtilité des épices. Petit bémol pour le dessert, le sabayon était selon moi trop épais, mais les fruits étaient très frais.

Côté service, rien à dire, tout était très bien

Bref, une bonne petite adresse pour tout qui se balladerait dans le coin.

Suite (jour 2) : Crêpes de St-Martin en Vésubie et repas à l'Auberge du Colombier bis #2

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...